Editorial n° 74-75

BERNARD DEVOS

Colère, inquiétudes, questionnements. Ce sont les réactions auxquelles le Délégué général aux droits de l’enfant est confronté depuis plusieurs années lorsqu’il est inter- pellé par des parents ou des professionnels suite à l’intervention de la police avec des chiens « renifleurs » dans une école. En effet, les questions que soulèvent ces pratiques sont multiples. Évoquons notamment toutes les interrogations autour de la relation éducative, du lien de confiance et d’autorité des élèves face à l’école.

Lire plus