Bibliographie « Usages de drogues en milieu rural »

À propos de l'auteur

Sabine Gilis est responsable du centre de documentation à Nadja

DSP81 illu cahiers page 24Aide à la jeunesse en milieu ouvert drogue et ruralité de PETIT G.  in LES CAHIERS DE PROSPECTIVE JEUNESSE, 21 (vol. 6 n° 4), pp. 2-6

Cet article relate la manière dont l'asbl MIC-ADOS, un service d'aide à la jeunesse en milieu ouvert en région rurale, s'est trouvée confrontée a la question des stupéfiants. Il décrit les étapes qui l'ont conduite à entamer une réflexion sur la consommation de drogues et les différentes manières de mettre sur pied des actions de prévention à destination des jeunes. La difficulté de rompre le consensus perçu dans le chef des autres acteurs locaux est également évoquée.

DSP81illu swaps page 24Usagers de drogues en milieu rural , Bulletin de SWAPS, 82 (01/03/2016)
En ligne : vih.org[...]

Le dossier de ce numéro nous conduit à travers la campagne française en un dossier spécial «Ruralités» . La Meuse, figure du département en déclin démographique et économique, ne compte aucun CAARUD (Centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues.) ni programme d’échange de seringues. Alors que l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) a montré, dès 2009, que le nombre d’arrestations liées à l’usage d’héroïne y était de six fois supérieur à la moyenne nationale...

Le tout dans une société rurale où «tout se sait et tout se voit» rendant problématique la mise en place d’actions de réduction des risques, avec qui plus est aujourd’hui des usages à «transmission familiale» dans le sillage des enfants de Mai 68 (voir l’article de Florent Schmitt). Parade associative: les microstructures fonctionnant avec un système de permanence au sein d’un local adapté à l’accueil du public ou d’un camping-car aménagé pour offrir un espace de discussion. Itinérant ou en un espace de stationnement réservé dans la commune.

DSP 81 08 add et mil rur anne solerAddictions et milieu rural. Pratiques de consommations, accès aux soins et perspectives pour une prévention adaptée aux contextes locaux : Une recherche-action en Picardie Verte, Pays Noyonnais et Pays du Valois de Anne Soler Saint Martin le Noeud : Sato-Picardie, 2013, 116 p.
En ligne : docplayer.fr[...]

L'association SATO-Picardie a noté ces dernières années l'arrivée croissante d'usagers de drogues en provenance de zones les plus rurales de l'Oise.

Alertée par les difficultés que ces usagers rencontraient pour accéder aux soins, l'association décide d'engager une recherche-action en milieu rural. Décliné sur trois territoires « pilotes » du département, le projet entend renseigner les pratiques de consommation de produits psycho-actifs et évaluer les besoins en termes de prévention, d'accès aux soins et aux programmes de réduction des risques liés aux addictions en milieu rural. Cet éclairage contextuel vise à orienter les stratégies d'actions en zone rurale, en accord avec les dynamiques territoriales et les demandes des usagers.
(…) Nous concluons à l'urgence d'agir, mais avec précaution et selon d'autres modalités que celles prévalant en ville. En campagne, tout demeure à inventer… avec les usagers.

DSP 81 08 conso des substances chez les elevesConsommation de substances chez les élèves en milieu rural ou urbain. Rapport technique de Opal A. Mc Innis, Matthew M. Young 2015, 38 p.
En ligne : www.ccdus.ca[...]

« Certaines différences d’ordre économique, culturel, social et scolaire entre les milieux rural et urbain au Canada pourraient influer sur les résultats en matière de comportements et de santé mentale. (...) Les données disponibles au Canada rendent seulement compte des différences entre la consommation de substances chez les élèves fréquentant une école en milieu urbain et ceux fréquentant une école en milieu rural.

Afin de combler cette lacune, sont analysées les données issues d’enquêtes menées régulièrement auprès des élèves. Sont soulignées dans le présent rapport les différences et les similitudes entre les élèves fréquentant des écoles en milieu rural ou urbain. Malgré sa nature technique, ce rapport s’adresse également à un public plus général, notamment aux responsables de programmes de prévention, aux travailleurs en milieu scolaire et aux personnes travaillant auprès des jeunes. (... )»

Les usages de drogue en milieu rural : une investigation spécifique du dispositif TREND de Lorraine dans le Nord Meusien de Yvon Schléret, Michel Monzel, Maëlle Scherrmann Metz : CMSEA, 2013, 43 p.
En ligne : bdoc.ofdt.fr[...]

L’étude sur les usages de drogue en milieu rural s’inscrit dans les travaux du dispositif TREND1 et en constitue une investigation spécifique pour l’année 2011‐2012. Pour leur part, le CMSEA et l’Observatoire Régional de la Santé et des Affaires Sociales en Lorraine (ORSAS) ont réalisé en 2011 un « diagnostic partagé sur les comportements addictifs et leur prévention en Meuse ». Ce travail avait été mené dans le cadre du dispositif d’appui régional de la MILDT en Lorraine pour la préfecture de la Meuse et la préfecture de région.

DSP 81 08 les usagers de drogue en espace ruralLes usages de drogues en espace rural : populations, marchés, réponse publique de Michel Gandilhon, Agnès Cadet-Taïrou Paris : OFDT, 2015, 4 p. (Tendances ; 104)

Voir interview dans ce numéro

Adosser un CAARUD au CSAPA pour prendre en compte un public en situation d'addiction disséminé en territoire rural de Anne Le Guern Rennes : Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, EHESP, 2015, 134 p.
En ligne : fulltext.bdsp.ehesp.fr[...]

Le CSAPA " La Rose des Flandres" est un établissement situé dans une ville moyenne de la Flandre Intérieure, sur une zone de proximité rurale.
Le public en situation d'addiction dans les campagnes est peu mobile, isolé et éloigné des dispositifs de soins spécialisés. Les consommateurs sont peu ou pas en demande d'aide par rapport à leur addiction, en raison de déterminants inhérents à la problématique addictive, mais aussi sociaux et culturels. Les représentations des partenaires sanitaires, des forces de l'ordre, des politiques représentants les petites communes rurales sont stigmatisantes et ne favorisent pas l'émergence d'une demande d'aide ou de soins.
Un CAARUD mobile serait de nature à répondre aux difficultés repérées, en "allant vers les publics", en médiatisant les relations avec les partenaires et construisant ainsi des réseaux de professionnels adaptés aux problématiques spécifiques du territoire.

DSP81 logo Nadja page 24

Le centre de documentation de NADJA met à disposition des professionnels et des non-professionnels la documentation spécialisée sur les drogues et les dépendances
http://www.nadja-asbl.be/PMB/opac_css/