Bibliographie : Prévention et enseignement

juillet 2021

« Drogue-Police-École. Droits, questions et pistes »,

Collectif d’associations, 2015. Disponible en ligne.

Suite à l’augmentation du nombre d’opérations policières « anti-drogues » dans les écoles, le Délégué général aux droits de l’enfant et le Centre bruxellois de promotion de la santé ont pris l’initiative de constituer un groupe de « Concertation et de réflexion École-Police (CREPB), constitué d’une dizaine d’associations. Il en a notamment résulté cette brochure, qui s’articule en trois parties. La première analyse les différentes législations qui déterminent le cadre de ces interventions en milieu scolaire, en rappelant les différents droits des parents et des élèves, notamment sur la question des fouilles. La seconde, basée sur des témoignages de chefs d’établissement, propose des pistes éducatives (maintien du dialogue entre jeunes et adultes, anticipation de l’urgence, communication, valorisation de la place de chacun…). Enfin, la troisième offre un répertoire de services-ressources en mesure d’accompagner les écoles dans leurs démarches de réflexion préventive. Il est à noter qu’une nouvelle version de la brochure est actuellement en cours d’élaboration.

« En Mille morceaux »,

ANCION Nicolas, Namur, Mijade, 2015

Roman écrit par l’auteur liégeois Nicolas Ancion à partir d’une commande d’Infor-Drogues, En mille morceaux présente les parcours d’un groupe de lycéens – Erik, le militant, Frank, le fêtard parfois violent, Karine, la gothique, Jessica, la révoltée et Léa, l’amoureuse, etc. – brutalement confrontés à la mort de l’un d’entre eux.

Chacun des personnages y réagit à sa manière et chacune de ses manières offre une occasion de s’intéresser plus particulièrement à une raison de développer une addiction ou une conduite à risque – faire plaisir, séduire, s’intégrer au groupe, se construire un rôle… Le livre est complété par un site web (www.enmillemorceaux.be) qui permet de prolonger la lecture en explorant plus avant chacun des personnages, et donc d’aborder à partir de la littérature des questions qu’il est souvent malaisé d’aborder en classe.

« Ecoles, éducation en milieu scolaire pour la prévention de l’abus des drogues »,

Nations Unies et Réseau mondial de la Jeunesse, New York, Nations Unies, 2005.

Voici maintenant plusieurs décennies que les élèves reçoivent à l’école des leçons au sujet des drogues, car on a voulu croire que l’enseignement au sujet des drogues pouvait changer les comportements. Certains éducateurs toutefois remettent en cause la finalité de cet enseignement, à savoir le changement de comportement, et proposent une approche plus éducative de l’action préventive à l’école.

Tel est le constat de départ de cette publication des Nations Unies qui propose moins un programme clé-sur-porte en matière d’éducation pour la prévention de l’abus de drogues qu’une tentative d’offrir une base conceptuelle à partir de laquelle le personnel enseignant, les directions d’école et le personnel politique pourront prendre des décisions au sujet des programmes scolaires de prévention des drogues. Pour ce faire, elle aborde divers sujets tels que les influences sociales (famille et contexte), la gestion des incidents liés à la consommation, les différences liées à l’âge – avec des recommandations spécifiques et différenciées pour l’école primaire, le secondaire inférieur et le secondaire supérieur. Elle offre en outre de nombreuses recommandations en matière d’évaluation des programmes mis en œuvre.