L’EVRAS ne se fait pas en deux coups de cuillère à pot