Parents usagers, enfants en danger?

CPJ 49

S’adresser à un service d’aide comporte un risque pour les parents usagers. D’autant plus qu’ils s’y sentent encore souvent discriminés et jugés. Ils ont le sentiment que les professionnels n’ont pas de considération pour eux, et surtout pour leur rôle et leur identité de parents. Par ailleurs, ils rencontrent des professionnels qui paniquent face à la question des usages de psychotropes, d’autant plus quand la santé ou la protection d’un enfant leur semble en jeu. Or, ces parents ont besoin de pouvoir parler librement de leur consommation, sans craindre de voir leur capacité parentale mise en doute et d’un regard plus positif des professionnels reconnaissant (également) leurs ressources.

Lire plus

Dossier : Soutien à la parentalité : des ressources

CPJ 44 cover

Reconnaître le rôle des parents dans la société réclame qu’ils soient aidés notamment lorsqu’ils s’engagent dans des groupes, des associations, des collectifs. Ce sont des lieux de rencontre où se crée de la solidarité. Ce sont aussi des occasions d’agir ensemble pour leurs enfants. Cette amplification de l’aide doit s’accompagner de davantage de cohérence collective dans le discours sur les parents. Cette amplification de l’aide doit s’accompagner de davantage de cohérence collective dans le discours sur les parents. Trop de lois neutralisent l’autorité parentale, trop de confusions invalident leur position. Les groupes de parole de parents sont un moyen d’accompagner les parents en recherche de leurs solutions. Nous présentons aussi deux services qui rassemblent et diffusent les informations à propos du soutien à la parentalité.

Lire plus

“Paroles de parents : soutien à la parentalité : les besoins”

CPJ 43

L’inquiétude gagne certains parents lorsque leur enfant grandit, devient ado. La crise de l’adolescence bouleverse le jeune qui, à son tour, ébranle l’équilibre familial. A la recherche de nouveaux repères, il interpelle ses parents : qui sont-ils ? Que veulent-ils pour lui et pour eux mêmes ?

Lire plus

“Parents-enfants : quand la justice s’en mêle”

CPJ 42 cover

L’intérêt pour le soutien des familles apparaîtrait dès lors moins dicté par une soudaine bouffée d’empathie ou de compassion envers des parents déboussolés, que par un souci, largement
généralisé, d’ordre public et sécuritaire. Le discours général est, à ce sujet, particulièrement éclairant : sans compter les confusions dangereuses entre autorité, répression et sanction, l’éducation, pour nombre de médias et de décideurs se limite, finalement, au bon exercice de l’autorité… Ainsi, à l’amorce de ce Cahier, il ne nous semble pas inutile de redire ce qui, selon nous, constitue le
véritable enjeu de la “parentalité” et, partant, les raisons de la soutenir.

Lire plus

« Familles en questions – questions de familles”- tome 2

CPJ 24 cover

Les différentes formes d’accompagnement, de tissages prudents de liens avec, dans et autour de la famille, décrites dans ce Cahier nous détaillent la modeste et précieuse mesure à garder dans notre rôle de travailleur social. Ce qui frappe dans les diverses interventions, c’est la manière dont on préserve la place du tiers, de l’altérité dans l’interaction avec ces familles. Comme si le point commun de ces approches était de réintroduire ce que la psychanalyse nomme du « désir » dans ces systèmes…

Lire plus

Cure chamanique le poids des mots. Dossier : Familles en questions – questions de familles

CPJ 22 cover

Outre des passages à travers l’espace et le temps, la famille subit aussi des transformations internes et les changements d’un de ses membres va avoir des répercussions sur le système dans son ensemble, l’adolescence est l’une de ces périodes de bouleversement, l’intérieur est en crise.(Benoît Gillain). Quand l’extérieur est vécu comme en crise, à la limite du contrôlable par des familles
immergées/submergées dans des contextes socio-économiques précaires, ces familles se débrouillent, créent, bricolent, inventent des moyens, des ressources pour faire face.

Lire plus