Légalisons le cannabis !

DSP 72 COVER

L’alcool coule à flots car comment imaginer que l’on puisse prohiber l’usage de ce qui s’apparente à un patrimoine culturel? S’agissant du cannabis, c’est une toute autre histoire. À l’instar de n’importe quel psychotrope, sa consommation n’est pas à prendre à la légère. Toutefois, les risques qui lui sont associés ont nettement moins d’ampleur que ceux liés à l’alcool. Personne ne s’est d’ailleurs encore amusé à estimer l’incidence de sa consommation sur la Sécurité sociale. Mais, à l’inverse de l’alcool, le cannabis est une drogue qui ne fait pas partie de notre culture. En témoigne l’idée encore largement répandue qu’il constitue le premier échelon vers la consommation d’autres drogues, autrement dit, le début de la déchéance sociale. Qu’un héroïnomane confie que son expérimentation de psychotropes a débuté à l’âge de 12 ans au baptême de sa petite cousine où son oncle lui a fait tremper son doigt dans son verre de vin, ne choquera personne. En revanche, nombreux seront ceux à pointer du doigt le fait qu’il ait expérimenté le cannabis lors d’un voyage scolaire quelques années plus tard.

Lire plus

Les « New-Age » Travellers en Grande-Bretagne : exclusion, alternative et résistance

CPJ 20 cover

L’annonce de la nouvelle politique belge en matière de drogues continue à susciter de multiples questions et interprétations diverses voire contradictoires . Que ce soit d’un point de vue juridique, social, économique ou individuel, cette “nouvelle” orientation de notre gouvernement en laisse plus d’un perplexe. Les experts juridiques dénoncent le manque évident de clarté des textes légaux. Les travailleurs de terrain , déjà pris dans la double contrainte “prévention-répression”, ne savent vraiment plus sur quel pied danser. Les acteurs de l’enseignement et les parents se demandent comment intégrer cette nouvelle donne dans leur mission d’ éducation.Pour faire voir, ce numéro vous invite à la rencontre de quelques-unes de ces “réalités” à travers les expressions de personnes situées à différents carrefours de cette “canna-piste”… Au risque de se perdre?

Lire plus

Travail social et injonctions paradoxales : la quête du Graal au quotidien. Dossier « Cannabis et autres drogues : la dépénalisation en questions »

CPJ 18

Le travail de prévention ne s’effectue pas au départ de la consommation de tel ou tel produit, mais bien en fonction de l’analyse des comportements qui amènent à consommer ou non ces produits. On parle donc de prévention en matière d’assuétudes, (drogues licites, illicites, alcool, médicaments psychoactifs, jeux, achats compulsifs …) et de réduction des risques. Ce n’est d’ailleurs pas le moindre des paradoxes que de voir des associations de terrain subventionnées par la Communauté française travailler autour de l’information, de la prévention et de la réduction des risques par rapport à certains produits pourtant prohibés.

Lire plus